mercredi 29 janvier 2014

La famille recomposée

Grand sujet qu'est la famille recomposée. Pourtant, il s'agit d'une réalité de plus en plus courante. Cette réalité, c'est aussi la nôtre.

En effet, ça va faire 3 ans que je suis belle-mère... C'est quelque chose qui ne s'apprend pas mais qui se fait au feeling. Il faut se sentir capable de rester à sa place et surtout être prêt à accepter que l'ex sera présent(e), tout le long de votre relation.

Quand on aime quelqu'un, on le prend tout entier ou on ne le prend pas du tout. J'ai choisi. Sans regret. Avec beaucoup d'instants magiques mais aussi des moments plus sombres.

J'ai rencontré Marianna, il y a 2 ans et demi. Une belle petite poupée qui, par chance, m'a tout de suite acceptée. Je suis devenue presque tout de suite sa copine. À l'époque, j'étais encore étudiante et je dois avouer que cette rencontre m'a permis de mûrir. J'ai pu, grâce à elle, apprendre tellement de choses avant même de devenir maman. Ma relation avec cette petite fille de 5 ans n'a été et n'est que positive. Tout est tellement simple avec elle. Pour le moment. Reste à voir à l'adolescence... . J'espère vraiment qu'elle continuera à se confier à moi, comme elle l'a toujours fait. Je pense d'ailleurs que c'est ça notre force: elle peut me parler de tout sans tabou. Même de sa mère.

Faire tout notre possible pour qu'elle ne ressente pas nos conflits, nos rancoeurs: voilà une de nos priorités. On y travaille tous. Éviter de noircir l'autre parent en sa présence, de mentir, l'accueillir avec le sourire sur le pas de la porte, garder le contact même lorsque ce n'est pas notre semaine, dialoguer en toute sérénité avec l'autre parent devant elle, communiquer au maximum sont les clés de notre réussite. Nous laissons, tous, notre égoïsme de côté pour son bien - être et nous en sommes fiers.
Certes, ce n'est pas facile. Ça ne le sera probablement jamais mais les enfants ne sont pas responsables des erreurs de chacun. C'est important, primordial de s'en rendre compte. J'ai donc accepté, moi, Melissa, de mettre de l'eau dans mon vin pour son bonheur, à elle.

Et puis, il y a eu Gennaro. L'annonce et la joie pour elle d'avoir un petit frère, ce petit bébé dont elle pourra s'occuper. Elle n'a fait qu'en parler... Oublier que j'étais enceinte? IMPOSSIBLE!!
Enfin, quand il est arrivé, le bonheur, le nôtre mais aussi le sien... preuve de sa grande maturité, sans doute. Oui, bien sûr, elle s'est assurée que nous l'aimions toujours autant mais elle a rendu les choses tellement faciles...

De la chance, j'en ai. Consciente d'avoir une petite fille dans ma vie qui ne me fait que du bien, qui n'est que pureté et qui simplifie tout. Quand j'entends ou lis des témoignages de familles recomposées en difficultés, je pense à elle, à son sourire et là, j'ai envie de la remercier.

Merci pour tout Marianna. Je t'aime.


1 commentaire:

  1. pfff j'avais fais un commentaire via mon tel mais il est pas passer :/

    Je sais même plus ce que je disais loool

    la je passe pour te remercier pour ton commentaire sur notre blog, que ça nous touche et qu'on peu en dire autant pour vous <3

    RépondreSupprimer