jeudi 1 mai 2014

Je suis Lady Trémaine.

Et le père se remaria avec une femme odieuse, méchante, abusant de la gentillesse de Cendrillon... 

Quelle belle image Disney a toujours donné de nous, les belles-mères, hein? Ces marâtres infâmes et imbuvables garnissant les dessins animés de nos tout-petits... Pas étonnant que les relations ne sont pas toujours au beau fixe, dans les familles recomposées!


Marâtre, mais quel nom.. Tellement dur à l'oreille. Belle-mère, ça ne sonne pas mieux non plus. Mais quel rôle. Un rôle particulier, difficile que je tiens. Peut-être pas de la meilleure des façons mais je fais ce que je peux.

Parce que c'est bien beau de diaboliser la seconde épouse du roi mais il faut savoir que c'est loin d'être facile d'arriver quand une famille a existé, auparavant. Ok, celles de Cendrillon et Blanche-Neige ont totalement foiré, je suis d'accord. Mais, nous ne sommes pas toutes comme ça!

Parce qu'être belle-mère, c'est faire preuve de bienveillance, c'est mettre sa jalousie de côté, c'est se dire tout simplement que recréer sa famille ne sera source que de complications. Tant qu'on endosse pas ce rôle, on ne peut tout simplement pas comprendre les efforts et les remises en question que cela implique: se faire respecter mais rester à sa place, faire toujours attention de ne pas faire de différence entre ton enfant et ton bel-enfant, se coltiner la mère...

Et oui, si on en parlait de la mère, tu sais, celle qui est toujours plainte, qui ne veut que le bonheur des enfants, celle qui a le bon rôle, en somme. Pourquoi ça n'existerait pas l'ex diabolique, hein? Pourquoi ne serait-elle pas malveillante, sournoise, fourbe? Je vote pour la création d'un nouveau dessin animé dans lequel on inverse les stéréotypes! 


Etre belle-mère, c'est vivre avec un passé qui existe toujours.


1 commentaire: