mercredi 10 décembre 2014

Avant, je disais... Maintenant, je ne fais pas.



Avant de devenir parents, tu t'imagines tout un tas de principes que tu suivras à la lettre. Oui, t'as décidé d'être le père ou la mère parfait(e) quoi qu'il arrive. Tu as des règles, tu t'y tiendras. Toutes ces convictions qui, finalement, s'envoleront dès que le morpion (ou la morpionne) aura pointé le bout de son nez.

Je n'y ai pas échappé. Durant ma grossesse, j'ai crié, haut et fort, tous un tas de choses que j'allais faire ou ne pas faire et maintenant... ah maintenant... Je ris. Je t'énumère, ci-après, ce à quoi je pensais avant de mettre au monde la bête et je te le compare avec ce que je fais, maintenant:

1. Ne pas mettre le petit devant la TV: Mickey et ses âneries, pas avant 3 ans et encore, ce sera à peine 10 minutes. Je sais pertinemment que la télévision est très mauvaise pour le développement d'un bébé.
--> Et puis, quand tu réalises que tu ne sais pas préparer le sac de la grande avec un morpion accroché à la jambe, qui hurle, tu dois trouver une solution. Mickey l'a été. Mickey m'a sauvée. Mickey me sauve chaque matin quand je suis trop occupée. AVE MICKEY!


2. Pas de chips avant X ans: Nameo, je ne donnerai pas toutes ces cochoncetés à mon tout-petit. Evitons de l'intoxiquer, dès le plus jeune âge!
--> Et puis, lors de son premier anniversaire, Papa et Parrain ont cru bon de lui faire goûter les chipito's, tu sais les petites crottes au fromage. Gennaro s'est régalé. Je ne l'ai plus entendu. Dorénavant, quand on a un long trajet à effectuer, en voiture, il y a toujours un paquet de Chipito's dans mon sac.

3. Dans SA chambre, dans SON lit: il faut l'y habituer dès le plus jeune âge. On évitera ainsi les problèmes, plus tard.
--> Faut vraiment que j'en parle? 18 mois, cododo à gogo.

4. Interdiction du chocolat: pourquoi introduire plus de sucre que nécessaire à son enfant?
--> Et puis, il sema, chaque matin, ses céréales sur le carrelage de la cuisine. Des bouts de tartines parsemaient ses boucles brunes. Le Nutella lui fit de l'oeil, quand il me vit en manger. Il goûta et aaaah, quel délice. Je lui en ai donné, durant quelques jours MAIS je suis revenue aux céréales qu'il avale, enfin.

5. Rester ferme, quand il fait une bêtise: mon point fort, c'est l'autorité. J'ai eu une éducation assez stricte mais bénéfique. Ce sera plus ou moins pareil avec mon fils.
--> Et puis, la première bêtise fit son apparition. Il me regarda avec un grand sourire et j'éclata de rire. Depuis, je suis obligée de me retourner pour rire et faire croire que je ne suis pas contente.

6. Pas de pyjama, en journée: non, il faudra qu'il soit habillé. Pas de pyjama, le jour, point final.
--> Et puis, tu passes une nuit de merde, t'as l'impression d'être un zombie et chaque effort te parait insurmontable. Bon, on va rester en pyjama, aujourd'hui.

7. Pas de langage gaga: Faut lui parler correctement si tu veux qu'il s'exprime bien. Pas de "wouwou", "tchoutchou"
--> * prend une voix de mère en adoration devant son enfant * "Viens bébé d'amour à moi, ooh, tu t'es fait bobo? Viens à maman".



Avant, j'avais des principes. Maintenant, j'ai des enfants.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire