jeudi 30 avril 2015

Cet imprévu de l'amour...

©listesetplaisirs.fr

Comme annoncé il y a peu, un second bébinou pointera le bout de son nez d'ici la fin octobre. Joie, bonheur, régurgitations, coliques vont à nouveau s'immiscer dans nos vies. Il ne s'agit pas d'un choix délibéré mais plutôt du fruit du hasard et de nombreux oublis de ma part de ma contraception.

Certes, j'étais mitigée quant à l'envie d'un deuxième bébé à m'occuper. L'envie d'en avoir un plus tard, quand Gennaro serait plus autonome m'arrangeait. 

Et puis, finalement, j'me suis dit que ce n'était pas plus mal qu'ils se suivent et tant que j'suis dans les couches, etc., autant faire tout en une fois.

Monsieur, quant à lui, n'était pas vraiment pour un deuxième. L'annonce fut ainsi assez angoissante et puis finalement, ça ne l'a pas empêché d'être heureux, quand il a appris la nouvelle. Ses chances de créer une équipe de football augmentent un petit peu... C'est un détail non-négligeable!

Un deuxième bébé, troisième enfant dans notre famille, nécessitera une toute nouvelle organisation et de nombreux changements sont prévus afin que tout se déroule au mieux:

- Le sevrage de nuit de Gennaro

Ma BDMC s'endort toujours au sein et passe la nuit dans mon lit. Je peux compter jusqu'à 8 réveils, malgré le fait qu'il dorme avec moi. Je suis tout simplement épuisée. Il faut que ça cesse mais le sevrage se passe difficilement. Il hurle directement au point que ça en devient agaçant. Je le laisse se plaindre durant de longues minutes mais les cris sont tellement agressifs qu'au final, j'abandonne.   

Les tétées de nuit sont devenues un vrai calvaire au point que même les tétées de journée commencent à m'irriter, à devenir insupportables et douloureuses. Il m'est donc impératif de lui faire comprendre que le sein ne lui est pas indispensable pour s'endormir et n'est pas une tétine que l'on peut prendre, quand on le désire. En effet, quand nous sommes en voiture ou qu'il est en poussette, il sait s'endormir seul. 

J'ai trouvé sur internet un livre qui explique aux petits le sevrage à l'aide d'une histoire représentée par des dessins. Il m'a l'air très intéressant et ça peut, éventuellement, aider Gennaro à comprendre que je ne peux pas toujours lui donner le sein, quand lui en a envie. Il s'agit de "On a volé mes tétés" de Daphné Dejay, aux éditions Terres de réel.

- La nounou, dès septembre

Ma grande copine va accueillir la chair de ma chair, dans son lieu d'accueil, dès septembre. Cela me permettra de souffler un peu avant l'arrivée de ce nouveau bébé et permettra à Gennaro de découvrir d'autres personnes. En effet, il n'a pratiquement jamais été gardé quelque part.

- Un allaitement différent pour le second

Bien que je n'ai pratiquement eu aucun souci pour celui-ci, je compte procéder différemment pour le nouvel arrivant. Aussi, je ne pratiquerai pas le cododo. Le lit sera à côté du mien, bien évidemment, mais j'ai décidé que mon bébé irait directement dans son lit. Je veux qu'il s'habitue directement à ce lieu de sommeil.

L'allaitement sera à la demande, bien évidemment, mais contrairement à Gennaro, je ne donnerai pas systématiquement le sein, quand le bébé pleurera. Je n'ai pas pris la peine de trouver un autre moyen de réconfort (doudou,...) pour Gennaro  ou de comprendre vraiment les besoins de mon enfant. Je lui collais, par réflexe, le sein dans la bouche et je le regrette amèrement. 


- Le bannissement du trotteur

Encore une erreur qui m'a fait comprendre à quel point le trotteur ou youpala est totalement inutile et néfaste pour le développement d'un bébé. L'utilisation de celui-ci a eu un effet négatif sur la démarche de ma boulette. Il a marché pendant un très long moment sur la point des pieds. Ca lui arrive encore, parfois, de le faire mais très rarement. 

- Le portage

J'avais acquis une écharpe de portage pour ma première maternité mais je ne l'ai utilisée que très tard et Gennaro n'avait pas du tout apprécié. Après plusieurs lectures de blogueuses, de mamans testeuses, je me suis rendue compte du bienfait et de nombreux avantages qu'offre le portage. Aussi, je compte bien m'y mettre et attends vos conseils avec impatience.



L'arrivée d'un second bébé a-t'elle provoqué de nombreux changements chez vous? Avez-vous procédé à son éducation, à son développement de la même façon que pour le premier? Qu'avez-vous changé? Pourquoi?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire