mardi 12 janvier 2016

Un même physique pour deux tempéraments différents.

                                       


De primipare, je suis passée à la mère multipare, le 28 octobre 2015. C'est avec beaucoup d'impatience mais aussi d'angoisse que j'attendais l'arrivée d'Elino. Allait-il être aussi émotif que Gennaro? Est-ce qu'il va téter autant? Aura-t-il besoin d'autant de contact que le premier? Beaucoup, beaucoup de questions se perdaient dans les méandres de ma tête.

Gennaro
J'avais peur que les réponses à celles-ci soient "Oui". Comment allais-je m'en sortir avec deux enfants aux besoins intenses, aux émotions exacerbées? Afin de m'apaiser, je me répétais sans cesse "un enfant n'est pas l'autre", ça va aller! 

Et puis, ce 28 octobre, je suis rentrée à la maternité vers 19h. Les contractions s'étaient pointées en après-midi alors que mon monito du matin ne signalait rien. Les coquines! 22h10, après trois poussées, voilà que bébé2 découvrait le monde... enfin, la tête de la gynécologue et des assistants, plus exactement! 

* Le physique...

La première phrase que Papa Bolo m'a dite, c'était "C'est tout Gennaro!". Et il avait raison. Trait pour trait. Encore maintenant, d'ailleurs. En tant que bonne maman, je crie haut et fort que mes enfants sont les plus beaux de la terre voire même de l'univers. Restons modestes! 

* L'allaitement... 

Elino
La première tétée se passa parfaitement. L'allaitement, j'ai ça dans le sang. C'est quelque chose que je vis sereinement, sans pression même si j'ai eu des inquiétudes que je n'avais pas eu pour Gennaro: difficulté à mettre au sein et tout récemment une baisse de lactation.  

Il faut avouer mon premier allaitement (qui n'est toujours pas terminé à 30 mois) s'est passé comme sur des roulettes. Je n'ai eu aucun souci si ce n'est une candidose. Il tétait toutes les heures et dans toutes les circonstances. Autant te dire que du lait, j'en avais à revendre! 

Avec Elino, c'est totalement différent: il peut rester éveillé sans avoir envie du sein. Si il n'a pas faim, il refusera de téter. Et surtout, il ne tète pas souvent. Ca n'empêche qu'il est bien en chair, malgré tout. Pour lui, le sein n'a pas la même importance que pour Gennaro.

* Le sommeil...

Dès le départ, Gennaro m'a bien fait comprendre que je pouvais dire adieu à mes longues heures de sommeil. Des tétées toutes les heures et le besoin de dormir à côté de moi, dès la maternité. Il pleurait tellement que les sages-femmes m'ont directement conseillé le cododo. Cododo qui est encore d'actualité. Certes, il s'endort dans son lit (il aura fallu 2 ans) après que je sois resté près de lui durant une heure mais il se réveille encore pour venir dans mon lit. Et malgré ce cododo, son sommeil n'est toujours pas régulier. Je peux encore me réveiller 3 fois rien que pour lui.

Concernant Elino, il m'a annoncé la couleur directement lui aussi. Il dort, il dort et ... il dort. Partout. Avec du bruit. Sans bruit. Le jour. La nuit. Actuellement, il peut dormir 6-7 heures d'affilée. Une vraie marmotte tout comme je l'étais... avant d'avoir des enfants! 

* Le tempérament...

Ils sont totalement opposés. Parfaitement ressemblant physiquement, indéniablement différent émotionnellement.

Très émotif, souvent en colère, frustré, têtu, impatient, Gennaro est ce qu'on appelle "un bébé aux besoins intenses". Tout ce qu'il ressent est amplifié. Il va rire aux larmes et hurlera en pleurant. Un rien va le faire éclater de rire et un autre rien pourra le faire entrer dans une colère noire. Je ne me souviens pas l'avoir vu sourire beaucoup lors de ses premiers mois. Je l'aime tellement mais je n'arrive toujours pas à le comprendre, à l'apaiser. 

Souriant, curieux, patient, serein, Elino est l'image du bébé qui donnerait envie d'en avoir d'autres. Je n'ai pas d'angoisse lorsque je sors avec lui (ce qui était le cas pour Gennaro). Tout me semble facile. Et j'espère vivement que ça continuera dans cette voie. 

Alors, tu vois, finalement, j'ai eu un peu des deux. Elino ressemble parfaitement à Gennaro mais sa personnalité est totalement différente. Un enfant n'est pas l'autre et c'est bien vrai. Pour mon plus grand plaisir. 

Alors, oui, il est vrai que cet article peut donner l'impression que je dénigre mon premier. Mais, ce n'est pas le cas. Il a ses qualités, nous sommes très fusionnels et je l'aime plus que tout au monde. Cependant, je n'ai pas vraiment bien vécu ma maternité avec lui. Tout a été compliqué, dès le début et l'est toujours. Satisfaire ses besoins n'est vraiment pas évident et lui expliquer les limites est un défi très laborieux. Il y a des enfants plus "faciles" que d'autres. Elino semble l'être. Ceci dit, ça peut encore changer et ça changera certainement. 

Ce qui ne change pas, par contre, c'est mon amour pour eux 

1 commentaire:

  1. Les enfants sont très intelligents.. Elino sait qu'il ne peu pas te faire vivre pareil hi hi
    et Genaro connait tes limites... et bah il y est allez ^^

    Courage, dans quelques années ce sera un ange! si si...
    Je n'en reviens toujours pas avec Liam depuis 2 ans il est devenu très sage alors qu'il était MEGA pénible avant...

    RépondreSupprimer