jeudi 19 juin 2014

Quel est ce monde dans lequel nous vivons?

Hier soir, j'avais le cœur. lourd Hier soir, j'avais le cœur brisé. 

Je sillonnais le fil d'actualité Facebook (d'ailleurs, tu peux retrouver ma page ICI), quand mon regard est tombé sur le partage d'un article: "Il viole un bébé de 8 mois". 
Je me suis décomposée. Prenant mon courage à deux mains, je lis l'article. 

L'horreur. La haine. La rage. Le dégoût. Le mépris. La tristesse. Passée par tout un tas d'émotions, j'ai simplement commenté: "Grosse merde... De l'électricité dans ses couilles, qu'on sectionne son sexe avec des cisailles, qu'on lui jette de l'acide sur tout le corps et qu'on le jette dans une cage avec des chiens affamés ! ! ! Pourriture ! ! ! ! ! ! ! ! !"J'ai toujours été contre les peines de mort, torture et tout ce qui en découle mais dans de telles circonstances, je suis plus que sadique! 

Et je ne lis que ça, jour après jour: meurtres, viols, bébé retrouvé mort,... . Des atrocités qui nous montrent que ce monde devient de plus en plus fou, qu'il ne tourne plus rond. Et j'ai peur. J'ai peur non pas pour moi mais pour ce petit être d'un an que j'ai mis au monde. D'ailleurs, il m'arrive souvent de penser que c'était de l'égoïsme d'avoir fait naître un enfant dans cette société. Que va-t'il lui arriver? Et son avenir? Trouvera-t'il un emploi? Tant de questions face à tant de problèmes. 


Hier soir, j'avais le cœur lourd. Hier soir, quand je suis montée, j'ai serré mon tout petit.

2 commentaires:

  1. Je n'aurais pas mieux dit. Moi je suis consternée, dégoutée, énervée, triste quand je lis des articles comme ça. C'est un monde dangereux ou personne n'est à l'abri (bébés, enfants, ados, adultes, personnes âgées). Et j'ai peur, énormément peur pour ma fille, ma nièce, mon neveu, peur aussi qu'il m'arrive quelque chose. Tout comme toi je me dis que j'ai égoiste de la faire venir dans ce monde de fous.
    De toute façon ce genre de personnes mériteraient la peine de mort, pour moi c'est clair et net. Lrs gens sont tordus!

    RépondreSupprimer
  2. Quelle Horreur avec un grand H. Mon Dieu que les hommes sont fous. J'avais lu un livre de Marion Zimmer Bradley où une petite fille dans un passage était violée ça m'avait écoeurée alors que ce n'était que de la fiction. Que c'est monstrueux.

    RépondreSupprimer