vendredi 10 juillet 2015

Notre séjour iodé...


Vue de notre appartement

Si tu suis mes fantastiques aventures sur ma page facebookienne, tu sauras que notre famille s'est octroyé un petit séjour à la Côte et plus précisément à Blankenberge pour les plus curieux(ses) ;-)


N'ayant jamais été en vacances avec les gosses ou du moins autant de temps, j'imaginais la plage avec le soleil brûlant ma peau et les cris heureux des enfants barbotant dans l'eau. Nous aurions construit des châteaux de sable, ensemble et aurions enterré Papa Bolo, pendant sa sieste. Bref, l'image parfaite de vacances parfaites avec des enfants parfaits.


Lors de notre arrivée



J'oubliais seulement que nos enfants ne sont pas parfaits et que le temps belge est loin de l'être lui aussi...

Aussi, j'ai rencontré le vent, les tempêtes de sable, le froid et la pluie. Le dernier jour fut nettement plus sympathique car le soleil avait enfin décidé de montrer le bout de son nez.



Quant aux enfants, aussi chers et tendres qu'ils soient, ils ont enchaînés bêtises sur bêtises. Entre le morveux de 2 ans qui s'est retrouvé le nez en sang et la morpionne ayant enroulé sa tignasse dans une brosse à brushing, nous nous sommes retrouvés désemparés. Tu pourras ajouter à cela les nombreuses disputes quotidiennes pour des choses aussi futiles soient-elles.

Conclusion: ne jamais employer l'expression vacances, quand tu embarques tes mômes avec. Elle n'a plus de raison d'être. Vacances et enfants sont des antonymes, les gars, faut pas l'oublier! 

Ceci dit, j'ai TERRIBLEMENT bien mangé et nous avons, quand même, passé des moments fort agréables (on risque de dire que je me plains, c'est pour ça que je préfère le mentionner).
Le temps fort venteux, le cerf-volant était l'activité du jour

À la recherche de coquillages...


Les enfants ont adoré et pour eux, il s'agissait bien de vacances. N'est-ce pas là le principal?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire