jeudi 21 janvier 2016

L'enfant qui ne dormait pas...


4h00 du matin, j'entends qu'on me demande "Mamaaan un Gervaiiiis" en sanglotant. Ce n'est que la 3ème fois qu'il se réveille cette nuit. Parce que non, il ne dort pas. Il n'aime pas dormir...

Depuis sa naissance, le sommeil a été le gros problème de Gennaro. Il tétait toutes les heures, restait éveillé et ne désirait qu'être avec moi. J'ai comblé ses besoins comme j'ai pu en pratiquant le cododo et en étant toujours à ses côtés. Le rassurer était mon seul but. 

Mais voilà, depuis 2 ans et demi, je ne dors plus ou presque. Par tranches de 2h avec un maximum de 5h par nuit. Un sommeil nullement réparateur et une patience qui s'amenuise petit à petit, devenant presque inexistante.

Que Gennaro fasse ses nuits le plus rapidement possible, ce n'était pas quelque chose qui m'obnubilait. Chaque petit être évolue à son rythme et a des besoins différents. Mais, plus il grandissait et plus les nuits devenaient compliquées.
L'endormissement aussi. 

Le 1er problème (enfin le mien) était qu'il ne s'endormait qu'au sein. Et donc, je passais une partie de ma soirée couchée avec lui, à attendre qu'il s'endorme. Et la plupart du temps, je m'endormais avec... au détriment des soirées avec chéri. Et ça se passait de la même façon, lors des réveils nocturnes: réendormissement au sein et là... je ne pouvais plus dormir.

Vers ses 2 ans, j'ai décidé de le sevrer pour l'endormissement en diminuant progressivement le nombre et la durée des tétées. La douceur a fonctionné et Gennaro a commencé à pouvoir s'endormir sans le sein MAIS avec moi toujours couchée, dans mon lit.

Les réveils nocturnes étaient, cependant, toujours bien présents. 

Et puis, avant l'arrivée d'Elino, nous lui avons acheté un lit "Cars". Il est totalement fan de Flash McQueen et de Martin. C'est décidé. Il s'endormira dorénavant dans son lit. Dormir dans une voiture, qu'est-ce que ça va l'enchanter! 

Tu parles, il a senti l'enroule et il a fallu de la patience pour qu'il accepte de s'y coucher. Aussi, actuellement, il s'endort dans son lit, après avoir tétouillé, bu son verre d'eau et avoir fait des longs câlins. Je reste bien entendu toujours avec lui jusqu'à ce que le marchand de sable soit passé.

Mais, il y a un premier réveil. 2 heures plus tard. Là, j'arrive à le rendormir dans son lit. Ensuite, il y en a un second 3-4 heures plus tard et là, il pleure dans son lit. Je vais donc le chercher mais c'est très difficilement que j'arrive à le calmer. Une grosse demi-heure plus tard, il dort enfin et  moi... je ne trouve plus le sommeil. Mes yeux se ferment beaucoup plus tard dans la nuit. Enfin, toujours entre 4 et 6h du matin, il y a l'énorme réveil; celui où il veut absolument descendre. Et là, c'est pratiquement impossible de le raisonner pour qu'il se recouche. En tant que mère indigne, je lui donne donc mon téléphone pour lui regarder ses dessins animés sur youtube... et somnole durant le peu de temps qu'il me reste avant que le réveil sonne.

La nuit fut pourrie. Elles le sont toutes. Depuis 2,5 ans. Tout a été essayé: homéopathie, gemmothérapie, osthéopathie et tout un tas d'autre non en "pathie"... Il ne me reste que la kinésiologie. Mais après tant d'échecs, je reste sceptique.

Que faire? Pourquoi? Que se passe-t'il pour qu'il se réveille même avec moi à ses côtés? C'est tout un tas de questions pour lesquelles je ne trouve aucune réponse et ... ça me fatigue encore plus que je ne le suis déjà! 


2 commentaires:

  1. Comme cet article me fait écho :/
    Ici les twins nous ont fait des nuits pourries (et quand je dis pourries, je pouvais parfois me lever plus de 10 fois par nuit pendant une époque...) jusqu'à il n'y a pas si longtemps. Maintenant à 4 ans et demi passés, on dort à peu près, mais sous couvert de me coucher à 00h-00h30, car les réveils sont encore principalement vers 23h15-23h30, et se calment ensuite, à part quelques cauchemars encore. Il y a encore 2-3 mois les cauchemars étaient encore jusqu'à tard dans la nuit, et pour une raison inconnue, nous avons enfin connu des nuits correctes.

    Je n'ai malheureusement pas de solution miracle à te donner, ici nous n'avons jamais compris pourquoi les nuits ont été si difficiles depuis qu'ils étaient bébés (j'en ai fais un article il y a peu dans le cadre de la #teammultiples d'ailleurs), et nous ne le saurons jamais. Au départ les coliques, certes, mais après ? Une période a du être marquée par des reflux, mais ça n'explique pas tout. Enfin, les énigmes infantiles...!

    En tous cas je te souhaite beaucoup de courage et j'espère que ça s'améliorera vite, je sais combien c'est difficile ! Et d'autant plus quand on fait une formation, combien de fois me suis-je endormi en cours durant mes deux années de reformation professionnelle :/

    RépondreSupprimer
  2. Coucou,
    Je sais que le mot peut faire peur... mais as tu pensé à l'emmener chez un pédopsy? C'est peut etre lié à qq chose (une crainte, une peur??) que le pédopsy pourra débloquer. J'ai plusieurs copines qui ont tenté avec leurs enfants, pour des problèmes de sommeil, et je n'ai que des retours positifs. En une a deux séances, le "noeud" lié au sommeil était débloqué et tout allait bien.
    En attendant que tu trouves TA solution miracle, je te souhaite tout plein de courage.
    bisous ma belle

    RépondreSupprimer